Déjà exposé

Ce soir, c’était le vernissage de l’exposition «.Déjà vu.», organisée par la promotion 2009/2010 du master curotorial de Paris I.

ATTENTION : l’exposition n’a rien à voir avec le film de Tony Scott. Pour éviter la confusion, on peut prononcer «.Déjà vu-Déjà vu-Déjà vu-Déjà vu-Déjà vu.» en baissant la voix sur les deux derniers, comme le suggère le chouette logo :

(chouette logo qui mérite d’être relevé, tant les cartons pourris émis par des étudiants en art sont légion.)

Le principe de l’expo pourrait s’ajouter à la pile immense des principes débiles servant d’arguments à des expositions plus ou moins réussies – les œuvres sont choisies pour leur fréquence d’exposition – mais en fait, non. Parce qu’en choisissant d’être la n-ième exposition de ces œuvres, «.Déjà vu.» devient aussi le lieu d’exposition des commentaires produits sur ces œuvres.

Ça nous donne une exposition de commentaires, certes, mais pour une fois le tetris de mots n’est pas insupportable. On y découvre même que Restany, il lui arrivait aussi de se laisser aller à la causerie arty-absconse.

Le catalogue aussi est plutôt chouette à lire. Mais ça, c’est simplement parce que sa profusion de […] me rappelle mes (…) de l’automne dernier :

Pour savoir quoi, qui, où, quand & quid de l’expo des apprentis commissaires, cliquez sur leur joli logo si vous ne l’avez pas déjà fait par réflexe.

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s