Bettina Rheims et Serge Bramly à la BNF, deux artistes pour le prix d’un

© Bettina Rheims, Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris

Malgré ses travaux sur le site Richelieu, la Bibliothèque Nationale de France continue sa fabuleuse programmation d’expositions. Si j’avais été assez séduite par la scénographie de «.Choses écrites, choses lues.» (voir ceci), je l’ai été beaucoup moins par l’exposition actuellement présentée dans un couloir du quadrilatère Richelieu.

«.Rose c’est Paris.», issue d’une collaboration entre Bettina Rheims et Serge Bramly, est présentée par exemple ici.

© Bettina Rheims, Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris

La galerie d’exposition commence par une petite salle carrée, idéale pour projeter une vidéo sur grand écran. D’ailleurs, c’est là qu’est projetée la seule vidéo de l’exposition. Ça crée donc un petit attroupement – tellement accueillant – avant le passage (étroit) vers la galerie principale. Il n’est pourtant pas nécessaire de s’y arrêter car la vidéo est de nouveau projetée deux fois dans l’exposition, et la bande son est audible dans toute la galerie.

L’espace est une sorte de couloir, dont on aurait voulu tripler la surface de mur disponible : caser 110 photographies grand format et trois vidéos dans une galerie de trente mètres de long, c’est un challenge qui ne fait peur à personne à la BNF. C’est donc dans un tetris impressionnant de cimaises diversement agencées pour faire croire à un labyrinthe, que l’on suit l’histoire d’une sœur qui cherche sa sœur.

Ça se passe dans un Paris un peu romantique, rendu bêtement monotone par un noir et blanc morose dont l’image ci-dessus rend compte très honnêtement. Malgré tout, c’est l’occasion de voir la ville sous des angles inédits.

Si vous ne suivez pas très bien le feuilleton, pas de souci. Plantez-vous devant la vidéo de Serge Bramly, elle a été faite pour, je cite BR.:.«.essayer d’éclaircir la narration de l’histoire.».

Et pour une revue de presse à la hauteur de l’événement (avec synopsis, impressions, anecdotes et autres informations), suivez le guide : le propos de l’exposition est relayé dans Le Point – Paris Première – Le Figaro– Le Figaro Madame – Beaux-Arts magazine

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s