Du bon usage du Fait maison

Je n’ai rien contre les cartons d’invitation de vernissage réalisés avec les moyens du bord. On a tous subi, un jour ou l’autre, un réel manque de budget nous empêchant de payer un graphiste professionnel, et on peut comprendre que dans certains projets, la ligne “communication” soit réduite à l’impression du carton, voire à sa photocopie, voire à rien du tout au profit de l’organisation de l’expo elle-même.

Après tout, les talents non professionnels sont légion, les organisateurs d’expo (et les artistes) ont des yeux pour voir ce qui se fait autour d’eux et il n’est pas si compliqué de rassembler quelques informations dans un pdf sans prétention mais convenable.

Quand il s’agit d’une exposition d’étudiants en arts, tout de même, on est en droit de s’attendre à quelque chose de, au pire correct, au mieux original, même réalisé avec OpenOffice sur un PC de 1998. Alors quand on reçoit ce genre d’image, digne de l’Amicale des amateurs de pétanque du canal Saint Martin…

…une seule question nous vient : POURQUOI personne ne leur dit que les titres bombés, c’était sympa en 1991 mais ça ne se fait plus depuis la démocratisation du bon goût ?

Advertisements

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s