Il était une fois, l’art contemporain

J’ai été super déçue par Yasmina Reza, mais peut-être parce que j’avais été forcée de lire Art – qui apparemment est le seul écrit grand public qui parle de l’art contemporain à la manière des inconditionnels, des ignares et des sceptiques. C’est la fiction que tous les commentateurs de l’art et même de la culture en général citent quand ils veulent parler du fossé entre les amateurs et les incrédules de l’art contemporain.

Pourtant, j’ai rencontré il y a quelques années un philosophe qui a fait une liste de romans et pièces de théâtre qui abordent l’art contemporain d’une manière ou d’une autre. Sa liste durait cinq minutes (montre en main).

Donc, j’ai pris une décision.

Projet n° 3487 : lire des romans avec des vrais morceaux d’art dedans.

Et pour ça j’ai besoin de vos recommandations (bah oui, pendant le panorama du philosophe, je n’avais pas de quoi noter, et c’était il y a longtemps).

Publicités

6 réponses à “Il était une fois, l’art contemporain

  1. Benacquista ! Trois carrés rose sur fond vert, ou quelque chose comme ça.
    Mais tu l’as déjà lu…

  2. Dans le dernier JdA il y a une double critique, Houellebecq et un autre que j’ai oublié, d’ailleurs eux ils disent que l’art contemporain est pas un thème souvent abordé dans les romans, il faut que tu leur présentes ton philosophe…

  3. Merci merci, je note : aller fureter les archives du JdA. NB : je veux bien des romans étrangers aussi hein, il n’y a pas que le monde de l’art français qui est romangénique.

  4. A priori, c’est une question qui concerne plutôt des sociologues, Howard Becker ou Raymonde Moulin.

    Mais le prototype du genre, ça pourrait être La leçon d’Allemand de Siegfried Lenz, qui tourne autour du personnage d’Emil Nolde, à l’époque où il connaissait quelques soucis avec le régime nazi : http://www.amazon.fr/Le%C3%A7on-dAllemand-Pavillons-Poche/dp/2221112938/ref=sr_1_3?s=books&ie=UTF8&qid=1287586931&sr=1-3
    Et aussi, même si on déborde du cadre imparti, Maîtres anciens de Thomas Bernhard : http://www.amazon.fr/Ma%C3%AEtres-anciens-Thomas-Bernhard/dp/2070713423

  5. C’est sûr, la sociologie de l’art est plutôt le fait des sociologues, mais cherchant des romans, je préfère chercher du côté des romanciers… Mais merci pour les conseils, je m’y mettrai quand j’aurai épuisé mes romans sur la période contemporaine.

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s