Service après-vente du service consommateurs

Rappelez-vous, en février : Unilever my sweet love

(ou cliquez là si vous voulez avoir le contexte)

Ceci m’a donné le droit de répondre à un interrogatoire serré effectué par le service consommateurs d’Unilever durant lequel j’ai dû attribuer des notes de 0 à 10 pour qualifier la rapidité de la réponse, le mode de réponse, l’absence de mail et de texto accompagnant le courrier papier, le contenu de la réponse, la proposition alternative qui m’a été faite par le préposé à la réponse, la rédaction de la réponse, la note maximale que je serais susceptible de donner à la prestation d’un service consommateurs de qualité, la qualité de service apportée par tous les services consommateurs (à ne pas confondre avec les services clients et les services après-vente) que j’ai sollicités dans ma vie, la probabilité avec laquelle je recommanderais à mes amis le service consommateurs d’Unilever et l’incidence de cet échange sur ma consommation future de produits défendus par Unilever. Après 7 minutes de langage chiffré, la dernière question appelait enfin une réponse qualitative qui m’a permis de déployer tous mes talents d’autrice lettrée : « Je les ai contactés pour obtenir une invitation sur un événement qu’ils sponsorisaient, ils m’ont dit non. Vous ne faites vraiment pas un métier facile. Bonne soirée tout de même. »

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s