Yes we go

Le TGV low cost a un nom.

Ouigo logo

Notons d’emblée l’opportunisme très contextuel de ce baptême :

ouiouioui

La positive attitude commence dès l’achat (à bas prix donc, pour peu qu’on se décide quelques mois à l’avance, qu’on évite les weekends et qu’on se coltine le RER jusque Disneyland) du billet, qui nous félicite à sa manière :

Bravo! Vous allez à Montpellier pour 25 euros

On ne saura jamais pourquoi votre billet en pdf vous arrive en noir et blanc, surtout quand on observe les efforts chromatiques réalisés sur place. Demandons à Google Images de nous en donner un aperçu :

recherche image "Ouigo"

Dans le train, toute la signalétique use et abuse de la réponse la plus romantique du monde, dans cette très futile association cyan-magenta qui fait un peu mal aux yeux :

Ouigo dit oui à toutes les sauces

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les uniformes de travail du personnel à bord sont eux aussi assortis à la signalétique : veste en polaire turquoise et jean, avec un badge portant leur prénom parce que, donc, « oui à la convivialité ».

Comment ça jean ?? En quoi un jean reflète-t-il l’identité graphique du produit ? Réponse en image, grâce au postérieur très coopératif d’un employé dont on taira le nom :

Ce sont les coutures du jeau qui font la différence

…qui m’explique que, le bar n’étant utilisé que par 15% des voyageurs en TGV, il a été condamné pour faire de la place à on ne sait pas quoi. Ça nous aura valu plusieurs avertissements pendant les 45 minutes d’embarquement : « Mesdames et messieurs, si vous avez faim allez chercher un sandwich dans la gare, c’est maintenant ou jamais ». Le préposé à l’annonce aurait été bien inspiré de préciser que TGV Magazine n’est pas disponible à bord du train, mais tant que personne ne s’en plaint, il n’y aucune raison d’alourdir son travail…

À l’arrivée, essuyage de plâtres oblige, le comité d’accueil responsable de la photo ci-dessous nous attendait. Au passage, on relèvera la relative négligence de l’auteur de l’article (clic) qui prétend que lesdits employés travaillent « sans uniforme ni casquette »…

la-scnf-veut-capter-une-clientele-familiale-pour-qui-le_560278_510x255°2

En revanche, félicitons-le de souligner la « bonne humeur de pionnier » qui règne à bord. En effet, l’absence de services annoncée n’a pas oublié d’être sympa.

Publicités

Une réponse à “Yes we go

  1. Je constate que le langage du site correspond au style corrosif du dialogue que nous avons eu en direct, ce petit quelque chose en colère contre le monde. J’espère que le séjour à Barcelone s’est bien passé, signé le postérieur et au plaisir de vous revoir sur nos trains.

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s