Et Luc créa Lucy. Et se mangea monumentalement.

Avant :

– Ça te dit qu’on aille voir Lucy ?

– Ah ouais ! Ça a l’air chanmé ! Un nouveau Nikita ! J’ai trop besoin de girl power ces temps-ci.

Pendant :

– Bien vue la gazelle entourée de lions.

– Ah tiens c’est le mec de Old boy.

– Les gants pour tatouer, c’est sûr c’est pour les tapettes.

– Pas con le coup du contrôle des corps à distance. Ou comment économiser à la prod les cours de combat rapproché pour l’actrice.

– T’as vu c’est marrant, dans les films les scènes de course poursuite se passent toujours dans les beaux quartiers.

– Ouais c’est sûr, ça passerait pas pareil à Barbès. Au moins place Vendôme ya de l’espace.

– Bon c’est plus Le Cinquième élément que Nikita en fait.

– C’est vrai ça. Mais qu’est-ce qu’il a avec les femmes qui recrachent de la lumière, Luc ?

– Il a peut-être un problème avec les femmes qui recrachent tout court.

– Il commence à un moment le film, ou bien ?

– Tu rigoles! Il est presque fini, il dure moins d’une heure trente.

– Il a bien géré la police de toutes les couleurs.

– Ça c’est pour la diffusion sur TF1, qu’on dise plus qu’ils n’aiment pas les Rebeu.

– Maintenant, j’aimerais que plus personne ne me parle de Scarlett Johansson comme d’une icône grassouillette.

Après :

– Putain mais quelle merde. Rendez-nous Nikita.

– Les scènes de chasse à la gazelle étaient plutôt bien vues quand même.

– Oui mais quelle merde.

– Il trouve le moyen de ne pas passer le Bechdel test ce con.

– Ce qui est quand même une belle performance pour un film qui montre une femme à l’écran pendant 99% du temps.

– À part elle, t’as même pas cinq femmes qui prennent la parole, quoi !

– Et pas une n’a un prénom.

– Mais quelle MERDE.

– Et cette théorie de toute l’histoire de la vie.

– Le temps comme unité, au lieu de… l’unité ? Heu… ok.

– Il est tombé sur espritsciencemetaphysiques.com et il a cru ce qu’il a lu, le con !

– Tu plaisantes j’espère. Ce site a au moins le mérite d’avoir une cohérence interne. Je pense que Luc ne se comprend pas lui-même quand il parle.

– Encore un mec qui s’approprie une femme pour en faire un jouet pour hommes. Et qui passe pour le héros faiseur d’héroïnes.

– Quelle MERDE.

– Ça donne envie d’écrire notre propre scénario de super héroïne.

– C’est toi mon héroïne. On va dîner ?

– Non c’est toi. Mais oui allons dîner.

Lucy

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s