Presse pour adolescentes : ya du boulot

Comme antidote à la morosité amb heu, je veux dire, pour se changer les idées, le collimateur a fait un tour, dans une maison de la presse, LOIN des couvertures noires. Une couverture lui a piqué les yeux.

Guide de survie des filles

…rappelant soudain cet ouvrage.

En préambule, petit aparté sur l’utilisation du mot « survie » : hahaha, c’est marrant ce grossissement hyperbolique des situations, quand on parle d’un anniversaire à fêter avec 18 enfants de 9 ans, d’un weekend avec beaux-parents cathos quant on est anarchiste ou d’une journée de shopping en période de soldes un samedi après 14h. Là ok, on a besoin de conseils de survie.

Mais quand vous parlez de la vie d’une adolescente comme d’une traversée de la jungle, sérieusement, les auteurs, là, vous avez quoi comme objectifs pour ces filles ? Coller dans leur crâne l’idée qu’elles sont des victimes en puissance ? Ah non, c’est pas le but ? Vous êtes sûrs ?? Associé à des images de pimbêches même pas drôles, stéréotypées en jouets pour hommes (nœud de papier cadeau en prime), plus dépressives que galériennes pierrichardesques qui, elles, auraient besoin d’un guide de survie, votre titre ne dit qu’une chose : la galère d’être ado, jeune fille, tu la vivras dans la douleur et dans le recueillement, tu seras gentille.

Bref.

N’ayant pas assez la foi pour perdre les 8 € nécessaires à l’achat de ce manuel, le collimateur s’en est tenu au petit jeu proposé en bande-annonce :

Qu'est-ce qui te préoccupe, petite fille ?

Cliquez pour mieux voir le labyrinthe, il est fascinant.

Le collimateur s’est aussitôt mis en tête de découvrir où pouvait mener un itinéraire proposant comme point de départ « Tu aimerais être plus populaire »… en imaginant une ado seule mais à peu près bien dans ses baskets. Ça a donné ça :

Qu'est-ce qui te préoccupe, petite fille bien dans tes baskets ?

Clic (eugaine.)

Quelques raccourcis méritent d’être soulignés :

– Tu ne veux pas être populaire, c’est probablement parce que tu as un copain (pas une copine, surtout)

– Si tu n’as pas vraiment de difficultés à te trouver des qualités, c’est que tu as déjà été trahie par une amie…

– Et si tu n’as pas été trahie par une amie, tu as au moins de la peine à te remettre d’un échec amoureux, allez ! (pas d’une déception, hein, d’un échec)

Le parcours d’une jeune fille qui se sent plutôt bien dans sa vie (qui répond non à toutes les propositions, donc) atterrit, sans surprise, dans la case « amitié » : celle qui ne prend aucun risque.

Autre rapport de cause à effet vraiment étrange :

Qu'est-ce qui te préoccupe, petite fille prête faire l'amour ?  Qu'est-ce qui te préoccupe, petite fille non prête faire l'amour ?

– Si tu es prête à faire l’amour avec ton copain, va en sexo, c’est hyper fun.

– Si non, va en psycho, tu n’as rien à apprendre sur le sexe. Pourtant la rubrique comporte un test plutôt intéressant (que je n’ai pas lu en détails).

– D’ailleurs, si tu n’es pas prête aux joies du sexe, tu t’es sûrement déjà fait harceler…

…Sachant qu’en fait de harcèlement, le magazine ne te conseillera que sur le cyber harcèlement. Classe. Super cool. Méga complète, la prévention.

Au sommaire

J’aurais bien aimé lire et commenter chaque page de ce mélange maladroit de trucs chelous (non-non-non le célibat n’est pas une tare qui te place en marge de la société des gens cools – comment ça en le disant c’est nous qui créons le complexe ??) et de trucs prometteurs (mais pas lus).

À la seule lecture de cette mise en bouche, un bizarre sentiment de nostalgie s’est fait sentir, j’avais envie de barbouiller cette presse gluante et suintante de messages d’espoir de type « Les filles, faites ce que vous voulez, vous n’êtes pas des victimes en devenir, bordel. »

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s