Cuisiner au « masculin », cette nouvelle épice à la mode

Toujours à l’affût de nouvelles recettes, Gally vient de m’envoyer ceci :

Cuisiner au masculin

Avant de m’étouffer d’hallucination, j’ai voulu en savoir plus. J’ai donc googlisé le livre, sans succès immédiat mais avec de bons résultats collatéraux :

Les hommes ont faim

Argumentaire de ce trésor de la littérature culinaire :

Petit ami, fils, mari, gendre, ami, cousin… tous les hommes ont un point en commun : il faut les nourrir [car ils ne le font pas seuls], et pour de vrai [car lorsque les femmes ont faim, il vaut mieux les nourrir pour de faux, c’est bien connu]! Une maman livre ici ses secrets pour élaborer, du petit déjeuner au dîner, les meilleurs repas les plus reconstituants, savoureux et nutritifs. L’auteur partage son expérience de mère de 4 garçons et nous livre 150 recettes de plats savoureux à déguster en famille. Des recettes variées pour tous moments de la journée. Un parti pris unique [et tellement original], où l’auteur alterne les recettes avec des anecdotes comiques qui feront écho à beaucoup de situations rencontrées par le lecteur [ah, ce livre s’adresse donc aux hommes ?]. Des recettes véritablement savoureuses dignement représentées par des photos de grande qualité.

(je vous épargne les quatre ou cinq fautes initialement présentes dans ce texte)

Et puisqu’on s’amuse avec Google, continuons.

MadMen

Quand les hommes ont faim... le point de vue de Biba

Quand les hommes ont faim… le point de vue de Biba

Mais aussi :

Les hommes ont faim sur Google image

Oh la belle couverture aguichante que voilà

Oh la belle couverture aguichante que voilà

J’aurais bien poursuivi l’exploration, mais Gally m’a envoyé mon complément d’information :

Cuisiner au masculin : le mot de l'éditeur

Cuisiner au masculin : le mot de l’éditeur

Extrait du mot de l’éditeur :

Cuisiner est un truc de femmes ? Et les hommes n’ont pas leur place aux fourneaux ? Erreur ! Les cuisiniers les plus réputés prouvent, si besoin est, qu’il est valorisant pour les hommes de savoir manier la cuillère.

Alors non, cher éditeur, non, je dis non, espèce de gros boulet. La place importante qu’occupent les hommes aux fourneaux les plus réputés ne prouve pas que la cuisine est une activité mixte : bien au contraire justement, puisque ce sont majoritairement des hommes qui sont derrière les plus grands fourneaux…

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s