Archives de Catégorie: Musique

Eurovision : (presque) live report

En voulant me documenter sur les candidats à l’Eurovision (événement hautement populaire en Allemagne, d’autant plus quand il y a des Suédois dans les parages), j’ai trouvé fort à propos ceci :

Les chanteuses les plus sexy de l'Eurovision, pour les hommes qui aiment les vaches

Publicités

Un événement beau et chaud

Les responsables de ceci :

et plein de membres de leur environnement naturel seront ce soir à la Société de curiosités pour vous offrir le meilleur d’eux-mêmes dans un tourbillon de bonne humeur qui réjouira les petits et les grands. Il y aura des sons, des lumières et des gens, des disques vinyle et des compact discs, des images fixes et des images animées, un mur de pierres et des visages couverts de (bull)shit, un mannequin un peu pété et beaucoup de mouvements corporels désordonnés.

Ça s’appelle Exérèse partielle et c’est à 19h30. Soyez à l’heure, car on n’a pas toute la vie pour s’aimer.

Infos pratiques , bande-annonce , rien , définition de l’exérèse .

Le monde à portée de pas de porte

Le monde à portée de pas de porte

Street art + musique = ♥

Rien ne vaut une bonne Saint-Valentin pour vous reparler de la Tendre Émeute, ce groupe de fous qui parle d’amour à toutes les pages et qui propose, en concert, de chanter des chansons d’amour à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent.

Non, je plaisante.

Rien ne vaut une surprise nocturne de type celle-ci :

La Tendre Émeute en grand par terre à Père Lachaise

…qu’on voit peut-être un poil mieux sous cet angle (mais pas sûr) :

la Tendre Émeute en peinture d'extérieur à l'extérieur

…pour vous redire à quel point la Tendre Émeute est grande, folle, joyeuse, folle, grande et douée. Il y a environ onze mois, la Tendre Émeute était une sorte de nuage un peu foufou et un peu furieux qui beuglait, s’agitait, tapait, soufflait, sautillait et frétillait dans tous les sens et dans la joie et la bonne humeur. Depuis, ils ont découvert les Pink Floyd et se sont acheté un synthé, le noyau dur de la troupe a appris à garder à peu près ses deux pieds au sol et leur set a opéré une sorte de rupture schizophrène un peu étrange, partagé entre la première et la troisième partie d’un concert pour le moins surprenant.

Cette bande d’idiots a la bonne idée de n’avoir mis, à ce jour, aucun son sur Internet qui correspondrait à la moitié de ce qu’ils ont craché lors de leur dernier concert (). Entre ça et leur capacité à chanter un chamanique « Oh Mama, I don’t want to die » en accompagnant un morceau de chair animale jusqu’au four installé sur scène, le collimateur se demande ce qui est le plus irritant.

En tout cas, sachez que la postérité d’Aznavour est toujours là et que la Tendre Émeute, que le collimateur aime d’amour vrai même s’ils ont grand besoin d’un vrai RP, se produit demain, soir d’amour, à Bruxelles la belle.