Archives de Tag: The Museum of Everything

La modestie des grands, un exemple à suivre

Modestie du Museum of Everything

Cliquez ici pour vous désabonner

Lisez tout ça et cliquez ici pour vous désabonner

Manifestation spontanée résultant d’une émotion collective

Il y avait de la batterie, des gens qui hurlent, un énergumène suspendu par les pieds qui gigotait très exactement comme un ver sur un hameçon, une psychanalyste perruquée pour un divan élimé, les relents vocaux d’un Aznavour junior qui aurait choisi Heaven et le Musée du tout pour se produire, beaucoup de pouèt-pouèt et quelques câbles qui traînaient par là. Comme ça s’appelait la Tendre Émeute, le collimateur était à deux doigts de lever les yeux au ciel devant tant de mièvrerie mais il a voulu en savoir plus, et ça a donné ça :

Question – La Tendre Émeute, c’est quoi ?

Réponse – Un enfant bizuté, beau et con.

– Pourquoi la Tendre Émeute ?

– La Voix de Jésus est cassée, nous créons donc la Tendre Émeute. Nous exécutons des fleurs, aussi.

– La Tendre  Émeute, comment ?

– Alangui je regarde ton épaule douce. Nos nuques sont si fragiles et nos mains si grandes. Complexe et tendre mall. Divin lac enflammé. Des singes sous ta perruque préparent un mauvais coup.

– Où va la Tendre Émeute ?

– Il n’y a plus d’argent dans les banques, et nous lançons un appel à témoins. Il y a place pour de grands galas de patinage dans nos cœurs malades d’amour.

– Un conseil pour les supporters de la Tendre Émeute ?

– Attention, il y a quatorze milliards de jambes, bientôt seize, qui feront bouger sept milliards de bassins, bientôt huit. Celui qui ne danse pas a la langue coupée.

– Mais qui êtes-vous donc ?

– Nous sommes la Tendre Émeute, et nous t’aimons déjà.

La Tendre Émeute c’est tout ça et si vous n’en croyez pas un mot, allez voir par vous-même à la Parfumerie (Bruxelles) le 27 avril ou au Heaven (Paris) le 4 mai.

Il y avait un monde fou sur scène, les images sont floues car les gens bougeaient dans tous les sens, et le responsable de ces images n’a capté qu’une partie du show.

Photo par Cha Krebs

Le musée du tout vu par la logorrhée

Le musée du tout vu par la Logorrhée

C’est bien ce que je disais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERANon. Encore heureux qu’ils n’aient pas édité de carnets de Post-it, sans quoi j’aurais cédé aux sirènes du capitalisme contre-éthique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJe n’ai pas vu Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?, mais c’est maintenant sur ma liste.