Archives de Tag: Vin

Promenons-nous…

Idée sortie !

Promenons-nous...

Un pentacycle inutilisable hors de sa piste, une paire de chaussures pyrogravées, des tours du monde en suivant l’Équateur, le cercle arctique ou les Tropiques, le plan de la Schlossplatz de Berlin, une manifestation de paysages, un itinéraire pour aller de Tous à Poil et bien d’autres trucs pour se promener dans tous les sens ont été réunis par Caroline Delieutraz et moi-même à l’Abbaye d’Annecy-le-Vieux, avec la complicité de la Ville.
Pour voir, lire, regarder et/ou télécharger le dossier de presse de l’expo et en faire des confettis, cliquez donc ici.
Faites attention aux horaires d’ouverture et notez bien tout cela, ça pourrait servir :
● Performance de Linda Branco le dimanche 1er mars à 14h, ouverte à tous.
● Visite commentée gratuite tous les samedis à 16h (durée 1h30)
● Accueil de groupe sur réservation auprès du service Culture Animation : 04 50 23 86 00 ou animation@mairie-annecy-le-vieux.fr
Publicités

Pour nous les femmes

– Tu t’y connais en vins toi ?

– Non, et toi ?

– Moi je me réfère au prix. Moins de 4 euros, c’est louche.

– Oh regarde, çui-là a eu une médaille, on n’a qu’à prendre ça. De toutes façons tout le monde sera bourré quand on arrivera.

– Ouais, ok.

– Hé, en plus regarde, c’est cool, une médaille de vin féministe ! Ce sera parfait, la fille chez qui on va est hyper féministe, et son mec aussi.

– Ah non alors attends, une médaille de meufs ça veut dire que le vin va être trop doux, laisse tomber.

Féminalise

Cliquez sur l’image et jouez au cultissime bingo « Les femmes ont une importance dans le monde ».

Et le flashcode inventa…

La flemmarde étiquette.

Vivement qu’on adopte tous ces lunettes à réalité augmentée.

Le dernier M. H., à la page 80

La vie est courte mais j’ai fini par l’entamer, le dernier M. H., à la faveur d’un prêt pour lequel je remercie, ici-même, mademoiselle M. Avec la contrainte de le lire avant Noël. Diable, il fallait que je m’y mette rapidos.

Arrivés à la page 80, on n’a encore aucune raison de s’attacher au personnage principal.

La place de l’art con dans l’intrigue est plutôt banale : c’est l’histoire d’un artiste, et de ses œuvres.

L’ensemble est assez mimétique du monde de l’art que je connais. « Fidèle » diraient certains, même sans tous ces noms propres connus. Trop mimétique, peut-être, pour être intéressant. C’est vrai que moi, les écrits sur les artistes, dans la vraie vie, je trouve ça moyen.

(À suivre)