Répartition des tâches

Les toilettes, ce fameux indicateur du degré de civilisation d’une société… (ou d’un resto).

DSC_0289

Mais siiii, ya du boulot en France, t’as qu’à checker tes textos

Si, chômeur, tu ne reçois pas tes offres d’emploi minables par texto, c’est que tu as raté ta vie.

image

Le mépris des institutions, livré à domicile

Le collimateur a récemment eu cette conversation passionnante avec un agent du service d’état civil de la mairie du 20e arrondissement de Paris :

– Allô, bonjour, je dois recevoir mon acte de naissance via votre service, j’aimerais savoir s’il est arrivé ? C’est tel nom, de telle mairie.
– Ah mais vous savez, on en reçoit tellement, je ne peux pas vous dire moi.
– ?? Alors dites-moi, comment je sais quand je peux venir le chercher ?
– [soupir] c’est quel nom ?

[pour finir sur un chou blanc]

Un jour ouvrable plus tard, le collimateur recevait ledit acte de naissance à domicile, accompagné d’un mot d’amour de la mairie du 20e.

Il n'y a que la mairie du 20e pour être méprisante comme ça !

Mesdames et messieurs les agents du service de l’état civil de la mairie du 20e arrondissement de Paris,

votre mépris, vous pouvez le garder pour vous, pour vos collègues, pour votre pause déjeuner ou pour votre mur facebook. On n’a pas besoin de se le prendre dans la figure. C’est difficile de vous joindre dans la faible amplitude horaire durant laquelle vous daignez répondre au téléphone, c’est particulièrement pénible d’entendre votre lassitude de la vie lorsque enfin on vous parle, c’est souvent laborieux d’obtenir un renseignement valide de votre part. Vous n’avez pas besoin d’en rajouter. Nous, l’incompétence des administrations publiques, au mieux ça nous épuise, au pire ça nous met dans la merde, mais en aucun cas ça ne nous fait rire.

Abribus connectés (5) pas pour tous

Abribus connectés

Cher prototype de plan, voici mon avis.

Ce plan n’est pas pour moi. Il est manifestement pour plusieurs autres types de personnes : les personnes hétéros qui se baladent en couple, les femmes qui promènent un bébé dans une poussette, les femmes seules qui se baladent en sifflotant, les hommes seuls qui se baladent en sifflotant, les hommes qui marchent avec une canne, ceux qui portent une mallette et ceux qui transportent des paquets, ceux qui sont en fauteuil roulant et seuls, les femmes seules qui portent un sac à main et les couples hétéros qui sautent de joie dans la rue.

Il n’est pas pour les couples hétéros qui poussent une poussette, ni pour les hommes seuls qui poussent une poussette, ni pour les couples homos, ni pour les duos d’amis du même sexe, ni pour les hommes ou les femmes qui aident une personne en fauteuil roulant, ni pour les personnes qui portent un pantalon et les cheveux longs, ou une jupe et les cheveux courts, il n’est surtout pas pour les personnes qui se promènent avec un ou plusieurs enfants qui marchent tout seuls, il n’est pas non plus pour les couples de personnes âgées, ni pour les personnes qui promènent leur animal de compagnie, et encore moins pour les groupes de plus de deux personnes.

Cher prototype, toi et tes semblables êtes – pour le moment, je t’accorde le bénéfice du doute – débranchés, les abribus qui t’entourent laissent passer le vent et les indications d’horaires de passage des bus ne fonctionnent pas. Laisse-moi donc te dire, chez prototype de boulet de la voie publique, que je te conchie.